Argemmios Editions

Le forum des éditions Argemmios
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tristeplume
noyau atomique
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 45
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Lun 29 Sep 2008 - 20:59

Si je puis me permettre avec mon peu d'expérience en la matière, si le thème est "sacrément inspirant" et il est aussi sacrément bloquant par notre méconnaissance moyenne des mythes amérindiens. Compte tenu de la ligne éditoriale de la boutique, il faut se renseigner un minimum pour être un minimum crédible. C'est déjà une démarche volontaire qui limite le nombre de participants.

10 contre 1, que l'AT Butin d'Odin provoquera plus de soumissions, cette mythologie là étant en moyenne plus connue.

J'me permets une petite suggestion pour d'éventuels AT concernant l'Océanie, l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Asie (quoique moins vu l'engouement récent pour les japoniaiseries...), c'est d'accompagner l'AT de quelques liens de références généraliste sur ces thèmes.
Globalement, les ressorts des histoires sont toujours les mêmes, il s'agit juste de retrouver des repères familiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 4:11

Heu, j'ai bien lu, là ? La demande, c'est que l'éditeur fasse le travail de recherches préalable, que tout auteur digne de ce nom est supposé faire systématiquement, le propos fondé étant la base de la crédibilité et de la cohérence ? Shocked

Voui, c'est cela. Et puis aussi fournir une liste de vocabulaire, et les synopsis, et prendre un auteur par la main et lui montrer le chemin... (en plus j'aime pas tellement Duteil). :demon:

Pas bientôt fini, non, de se la jouer assisté ? Google est votre ami, non mais ! :google:

De toute façon, j'avais filé des tonnes de références livresques pour l'Esprit des Bardes, et non seulement pesonne ne les avait lues, mais en plus certains s'étaient plaints que ça les avait bloqués. :mur:

Ce n'est pas grave si un AT ne vous inspire pas, ou si vous sentez que vous n'aurez pas le temps (malgré un délai assez long) de faire le travail de recherches préliminaire, histoire de voir si le matériau mythologique désigné à votre attention vous procure ou pas un déclic. On ne peut jamais participer à tous les AT et parfois, même quand on vous sollicite sur un sujet qui vous passionne, ben le déclic ne se fait pas, parce que ce n'est pas le bon moment, parce que vous avez déjà trop écrit sur le sujet et que vous avez un sentiment de redite, parce que vous avez déjà un planning surchargé...

:zen:

:fleur:

Je sais, j'ai vu l'heure. J'ai la crève, impossible de dormir, alors je travaille. Y a encore des flammistes à finir de fouetter, et ensuite ce sera le tour des Homériques :fouet: :coquin:


Dernière édition par Nedeleg le Mar 30 Sep 2008 - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Tristeplume
noyau atomique
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 45
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 7:14

Citation :
que tout auteur digne de ce nom

C'est là où on a une différence d'appréciation, la tienne étant certainement plus juste que la mienne.

Je ne sais pas si l'auteur "moyen" qui répond à un AT (donc pas forcément "digne de ce nom"... tiens ça me rappelle quelque chose Wink ), fera cette démarche volontaire de recherche. Il préfèrera peut-être se lancer dans un AT dont le contexte lui est immédiatement familier.

C'est pour ça que j'ai proposé de l'orienter vers quelques liens de base (comme porte d'entrée pour attiser la curiosité et donc amener à affiner les recherches). Idée pas si stupide à l'origine puisque tu sembles l'avoir fait déjà... avec un résultat peu concluant, donc à oublier.

Il y a une marge entre assister et orienter (marrant, c'est une grande problématique du secteur dans lequel je taf Rolling Eyes ).

Cela-dit, même si je ne suis pas un auteur digne de ce nom je suis très content d'avoir participé à cet AT puisque ça m'a permis d'apprendre pas mal de choses sur la mythologie amérindienne (et de m'arracher le peu de cheveux qui me reste sur les corrections :rire: ).

Hihihi, désolé, j'suis encore très naïf. bouletfier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffe
molécule vitale
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 43
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 7:31

je pense que pour savoir de quoi on parle on doit se prendre par la main et faire quelques recherches... et puis on apprend des choses nouvelles c'est déjà pas si mal... tout est question de temps et d'envie... et d'inspiration Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 7:38

Je précise que "auteur digne de ce nom" ne remettait pas en cause la qualité des écrits, mais évoquait simplement le professionnalisme (le sérieux ?) d'une certaine démarche.

Je considère que tout auteur répondant à un AT le fait tout de même en espérant que son texte sera retenu, donc en donnant le meilleur de lui-même, car il sait que la concurrence est rude. Non ? Si l'on espère être retenu, on espère être publié. Et être publié par un éditeur professionnel, qui rémunère ses auteurs et verse des cotisations à l'Agessa, c'est mettre un pied dans la cour des auteurs pros.

Du moment que, pour participer à cet AT, tu as pris la peine de te documenter, et que tu as donné le meilleur de toi-même, tu es un auteur digne de ce nom, car tu as eu une démarche professionnelle telle qu'on est en droit de l'attendre de la part des auteurs quand on est éditeur.

Ne pas oublier que l'éditeur n'est pas un prof. Il n'a pas vocation d'éduquer les jeunes plumes ébouriffées. Les AT ne sont pas des interrogations écrites imposées à l'ensemble de la classe, même à ceux n'ayant aucun goût pour l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Chapardeuse
atome familier


Nombre de messages : 136
Age : 38
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 8:36

Nedeleg a écrit:
Je considère que tout auteur répondant à un AT le fait tout de même en espérant que son texte sera retenu, donc en donnant le meilleur de lui-même, car il sait que la concurrence est rude. Non ?
Pour faire partie actuellement d'un jury de concours de nouvelles pour la première fois, je suis au regret de te dire non. Certains auteurs (indignes de ce nom) ne relisent pas leurs textes, c'est évident, ou alors ont un sérieux problème de français, parce que j'ai lu des textes à 30 fautes par page ! Sur 25 pages, c'est agaçant (je reste polie).

Pour le reste, je suis entièrement d'accord avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristeplume
noyau atomique
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 45
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 8:50

Mais je suis parfaitement d'accord avec ce que vous dites ! Very Happy

Je parlais juste de l'opportunité, ou non, de filer un petit coup de pouce pour faciliter la prise en main de l'AT.
D'ailleurs, après avoir parcouru le topic consacré aux questions sur cet AT, je vois que certaines références ont été données.

Je parlais plus d'une démarche "commerciale" (Nedeleg vient d'avoir une crise cardiaque). Pour l'AT sur la mythologie grecque, ce coup de pouce n'est pas nécessaire parce que tout le monde a une relative bonne connaissance de ce domaine et, forcément, l'inspiration vient plus facilement sur une terre déjà fertile. Ce qui n'exclut pas, loin de là, le travail de recherche pour préciser et affiner les connaissances sur tel ou tel mythe.
Face à cet AT "Chants des totems", en revanche, l'inspiration va être freinée par la méconnaissance moyenne. Si on n'a pas la moindre ombre d'une piste, on va être moins tenté de s'investir ("J'y connais rien et même si je fais des recherches, ça va être tellement bateau et peu original que ça ne vaut pas le coup"), qu'on soit dans une démarche pro ou non.

Faut surtout pas prendre mes réflexions pour une critique.

C'est juste une tentative d'explication du fait qu'il y ait eu moins de réponses que pour Homère (deux fois moins je crois) et par conséquent, une tentative de "solution"... encore faut-il qu'il y ait un problème (mais ça, ce n'est pas moi qui peut le dire, c'est clair).

Le but n'est pas non plus de se "prostituer" pour attirer un maximum de textes.
Si ça se trouve, la qualité moyenne des textes reçus pour cet AT sera peut-être supérieure à celle de l'AT Homère parce que ces textes auront demandé une réelle motivation et un vrai travail de recherche.
Tiens, c'est un truc que je serai curieux de savoir.
De même, est-ce que la qualité d'une antho se mesure au nombre de textes reçus (la qualité vs la quantité, toussa toussa,... mais encore une fois, je me fais peut-être des idées) ?
D'ailleurs, pour être franc, j'ai aussi été étonné par la réaction de Nedeleg :

Citation :
J'espère simplement dégager au moins 9 à 10 textes pour composer une belle antho.

Mais c'est quasiment sûr qu'il n'y aura pas 19 textes sélectionnés, ce coup-ci.

S'il n'y a que 25 textes, c'est absurde d'imaginer qu'il puisse y avoir 19 bons textes ?
Je me demandais donc si cette affirmation était le fruit d'une expérience statistique (ou si c'est simplement que Nedeleg a déjà un petit aperçu des textes reçus :rire: ).

Et sinon, y a un truc sur lequel je suis bien d'accord :

Citation :
Ne pas oublier que l'éditeur n'est pas un prof. Il n'a pas vocation d'éduquer les jeunes plumes ébouriffées.

Et il n'a pas à justifier ses refus (mais s'il le fait, c'est sûr que c'est plus sympa, mais c'est de l'altruisme).


Encore désolé pour mes questionnements, j'suis qu'un noob comme dirait Dylan. bouletfier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 8:56

J'en suis parfaitement consciente, et j'en reste encore désarçonnée. Tant qu'à faire quelque chose, pourquoi ne pas s'investir réellement dedans ?

Je sais aussi que des auteurs pros s'endorment parfois sur leurs lauriers et envoient des textes limite bâclés, ce qui n'est pas du tout à leur honneur.

C'est pourquoi je juge toujours le texte en lui-même et non la personne qui me l'a proposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Chapardeuse
atome familier


Nombre de messages : 136
Age : 38
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 9:00

Moi j'aurais tendance à penser que si tu mâches le travail, certains auteurs vont se baser uniquement sur ce que tu leur donnes et en définitive, pondre un texte "bateau".
Donc plus de textes reçus mais moins de bonne qualité. Mais je suis peut être pessimiste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 9:04

Tristeplume a écrit:
D'ailleurs, pour être franc, j'ai aussi été étonné par la réaction de Nedeleg :

Citation :
J'espère simplement dégager au moins 9 à 10 textes pour composer une belle antho.

Mais c'est quasiment sûr qu'il n'y aura pas 19 textes sélectionnés, ce coup-ci.

S'il n'y a que 25 textes, c'est absurde d'imaginer qu'il puisse y avoir 19 bons textes ?
Je me demandais donc si cette affirmation était le fruit d'une expérience statistique (ou si c'est simplement que Nedeleg a déjà un petit aperçu des textes reçus :rire: ).

Ce n'est pas absurde de l'imaginer, et ce serait génial si effectivement, sur les 25 textes reçus, on avait 20 textes coup de coeur.

Pas absurde, non. Mais malheureusement peu probable. Même si la probabilité n'est pas égale à zéro.

Sinon, je n'ai pas encore commencé à lire les textes, mais le Comité de Lecture a bien avancé, lui, donc je sais déjà globalement que ce n'est pas sur cet AT qu'on fera mentir les statistiques Embarassed

Enfin bon, je suis p-ê pessimiste avec le chiffre 9-10. Le sommaire peut très bien avoisiner la quinzaine de textes Cool

_________________
Because when you can get hurt, you can love. (The vampire diaries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 9:05

Chapardeuse a écrit:
Moi j'aurais tendance à penser que si tu mâches le travail, certains auteurs vont se baser uniquement sur ce que tu leur donnes et en définitive, pondre un texte "bateau".
Donc plus de textes reçus mais moins de bonne qualité. Mais je suis peut être pessimiste...

Réaliste, ma belle. Réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Chapardeuse
atome familier


Nombre de messages : 136
Age : 38
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 9:27

Nedeleg a écrit:
Sinon, je n'ai pas encore commencé à lire les textes, mais le Comité de Lecture a bien avancé, lui, donc je sais déjà globalement que ce n'est pas sur cet AT qu'on fera mentir les statistiques Embarassed
:pendre:
La pression est trop forte ! Adieu monde cruel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 9:32

Glups.

bouhouhou

(Et pourquoi se précipiter sur la corde ? Je ne sais pas encore, mais tu es p-ê l'un des coups de coeur à venir, m'enfin !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Chapardeuse
atome familier


Nombre de messages : 136
Age : 38
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 9:43

Ah? Peut être en effet, mais pour l'instant, c'est dans le domaine du fantasme ! lol! Bon, je vais garder ma corde sous la main pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nessae
cellule vivante
avatar

Nombre de messages : 419
Age : 35
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 9:53

Hum... Oui, je me permets, je débarque un peu comme ça... bouletfier

Voilà, c'était pour rebondir sur ce que disait Tristeplume, sur qu'il est plus facile d'écrire sur la mythologie gréco-romaine que sur une mythologie a priori moins connue (et encore, ma prof de sixième avait zappé les mythes romains du programme, trop dégoûtée! Sad ).
Bah, j'ai une pensée à la Normande là-dessus: oui et non.

Oui, on connaît mieux, on va plus facilement se retrouver avec une bonne demi-douzaine de dieux comme personnages et on connaît les attributs et le caractère de chacun (si l'on ne se base pas sur Hercule, le film de Disney - même la série TV est plus proche des légendes!).
Non, à moins d'avoir lu tout Yakari dans sa jeunesse, on ne pourra pas citer des esprits (animaux ou pas) aussi bien.

Et non, en ce sens que faire des recherches sur une mythologie permet de vraiment cerner sa réalité. Pour en revenir à Disney, par exemple (exemple grossier, mais j'suis au taf et pas le temps d'aller chercher plus loin), Zeus comme gentil papounet, et surtout Héra comme mère adorable dans un couple visiblement fidèle et qui se soutient l'un l'autre, laissez-moi rire! (ha ha...)
Une bonne lecture du mythe serait celle qu'en a fait un auteur de BD dont je ne parviens malheureusement plus à me souvenir du nom et qui a redonné tout son sens au nom d'Hercule / Héraklès: "La Gloire d'Héra", alors qu'ils se haïssaient mutuellement.
D'un autre côté, si on prend une mythologie encore inconnue, on prendra le temps de comparer des légendes, de discerner les modes de pensées, les "tics" de récits, bref, on ira plus volontiers au fond des choses.

Alors, tout ça pour dire à nouveau, comme les preux et insomniaques chevaliers du clavier ci-dessus: oui, avec une mythologie plus connue, il y aura plus de réponse, et oui, a priori, il s'agira de mauvais textes, en ce sens qu'il y a davantage de risques pour que les auteurs se soient contentés de la surface des mythes et des symboles.

Voilà!
(C'était la minute de la fille qui aime s'exprimer pour ne rien dire de constructif.) :ange:


Edit: J'viens de retrouver la BD qui m'avait marqué du temps lointain du lycée: La Gloire d'Héra, de... Serge Le Tendre. ^^:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hier-et-demain-ici-et-ailleurs.fantasyblog.fr
Macada
cellule vivante
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 53
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 10:42

Quand j'ai vu l'AT, j'ai sauté dessus (même que la V1 a été écrite en 2007). Les "indiens", ça me fait rêver depuis toute petite (d'ailleurs, je refuse encore maintenant d'être un cow-boy !) et c'est marrant parce que moi j'aurais pensé qu'après les mythes de l'Antiquité, ce seraient les légendes indiennes et non les walkyries qui sembleraient les plus connues (du moins à ma génération et aux précédentes).
Je me demande plutôt si ce n'est pas le passage par les "héritiers d'Homère", voire l'érudition mythologique qui transparaît dans le "Chaudron" qui ont fait comprendre à un certain nombre d'auteurs que traiter du mythe c'est pas de la rigolade et que devant la documentation à consulter (perso, je pense que beaucoup ont su faire la démarche tout seul...) ils ont déclaré forfait - dès le début et/ou par manque de temps-... surtout que d'autres AT étaient plus dans leurs compétences.

Mais si cela s'avère exact, ceux qui se sont pris au jeu, ont appris plein de choses sur le mythe, pourraient bien avoir envie de (re)jouer dans les prochains AT Argemmios...ne serait-ce que pour "rentabiliser" leurs nouvelles compétences qu'ils savent désormais n'être pas faciles à acquérir.
Et puis la spécificité de la ligne éditoriale devrait être de plus en plus connue et finir par atteindre les pros du mythe qui ne naviguent pas en SFFF (enfin, si, mais ils ne le savent pas). A quand une soumission d'Henri Gougaud ?

*idée : faire de la pub pour Argemmios et ses AT dans les forums de conteurs ? *



PS : Chapardeuse, arrête de te balancer, tu me donnes le vertige ! fou


Edit : je n'avais pas lu le post de Nessae... mais je plussoie dessus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antrelire.over-blog.com/
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 10:45

Chouette idée, ça !

Les 2 conteurs que je connais ne fréquentent pas de forums, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Macada
cellule vivante
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 53
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 10:50

Je pense que le forum le plus fréquenté c'est conteur.com (http://www.conteur.com/forum/frameforum.html)

Il y a aussi Contes et Lez'arts assez peu fréquenté mais pas mal consulté : http://137835.aceboard.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antrelire.over-blog.com/
Tristeplume
noyau atomique
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 45
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 11:53

Pfff, Chapardeuse ! C'est pas sympa de me faire des fausses joies comme ça ! :ange:
(garde-moi un bout de corde Wink )

Bon ben je me range à l'avis général. Very Happy

Je reviens sur un commentaire de Nedeleg :

Citation :
J'en suis parfaitement consciente, et j'en reste encore désarçonnée. Tant qu'à faire quelque chose, pourquoi ne pas s'investir réellement dedans ?

J'écarte le cas des textes bourrés de fautes qui ne sont pas excusables.

Je ne connais pas le profil type de la personne qui répond à un AT.
Mais, pour parler de mon cas personnel, ça fait plus de vingt ans que j'écris régulièrement. Je n'ai jamais répondu à un AT jusqu'à récemment (en fait, je ne savais pas que ça existait).
Dans ma grande présomption et ma grande ignorance, je ne pensais pas avoir à apprendre quelque chose dans le domaine de l'écriture. A m'améliorer certes, en écrivant encore et encore, mais pas à apprendre (même si je me rebelle contre l'ignoble persécution dont ces pauvres adverbes et participes présents sont victimes Wink ).
Je n'avais aussi aucune idée du bénéfice que pouvaient apporter des bétas-lectures. De vraies bétas lectures, je veux dire.
Si je n'avais pas eu la chance de tomber dans la mare aux grenouilles (et de survivre aux claques :rire: ), j'aurai très bien pu faire partie de ces gens qui envoient des textes "baclés"... qui ne le sont pas vraiment en fait. Ils sont juste écrits sans aucun recul.

Peut-être que tous ceux qui envoient des textes sont tous inscrits sur divers fofos, sur des ateliers d'écriture, sont bien au jus, etc...

Mais peut-être qu'il y en a aussi qui travaillent en solitaire, de manière passionnée et sincère, que l'idée d'exposer leurs travaux rebute.
C'est pas une excuse me direz-vous. Quand on prétend être passionné, on doit se montrer curieux aussi. Peut-être que beaucoup imaginent l'écrivain comme un être solitaire, un peu artiste maudit, ou qu'à partir du moment où on sait aligner trois mots, on sait écrire (et on a donc aucun bénéfice à tirer de l'échange).

Encore une fois, j'vais passer pour un gros naïf mais j'assume. bouletfier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macada
cellule vivante
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 53
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 16:49

Ca me rappelle mon premier roman. J'ai passé des centaines d'heures pour le taper à la machine à écrire - une vieille "portable" des années 50 - (Internet était encore à 10 bonnes années dans l'avenir), en trois exemplaires - sans carbone -, et j'avais pris des feuilles 15x22 pour que ça fasse "livre".
Petits problèmes : c'était un premier jet et je me souviens que la première phrase était "Elle courre dans la rue".
Sur les deux éditeurs à qui j'ai envoyé, il y en a eu un qui a eu la gentillesse de me répondre et de me signaler qu'il ne fallait pas faire de fautes.


Vrai, Tristeplume, que les plumitifs se donnent souvent un mal fou et peuvent passer bien des années à ne pas comprendre que c'est eux qui clochent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antrelire.over-blog.com/
Griffe
molécule vitale
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 43
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mar 30 Sep 2008 - 18:31

Chapardeuse a écrit:
Ah? Peut être en effet, mais pour l'instant, c'est dans le domaine du fantasme ! lol! Bon, je vais garder ma corde sous la main pour l'instant.


je vais me recycler... vendeur de cordes ça pourrait bien se vendre :ange:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicky
molécule vitale
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 36
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mer 1 Oct 2008 - 1:59

Nessae a écrit:
Une bonne lecture du mythe serait celle qu'en a fait un auteur de BD dont je ne parviens malheureusement plus à me souvenir du nom et qui a redonné tout son sens au nom d'Hercule / Héraklès: "La Gloire d'Héra", alors qu'ils se haïssaient mutuellement.

Hum, je ne connais pas cette BD, mais est-ce qu'elle traite de ce que j'ai lu récemment : comme quoi dans les versions primitives du mythe d'Heraklès, celui-ci était un big fan d'Hera, et aurait fait ses 12 travaux en son nom, et en effet son nom était bien en son honneur.
Et que c'est des effets de politique qui auraient par la suite changé le mythe pour faire d'Heraklès le souffre douleur ? ^^

Enfin bon, scuze pour la digression...
Moi je n'ai pas participé à cet AT, et je vais expliquer pourquoi, paske je crois que ça s'intègre bien dans cette discussion.

A la base, les thèmes Argemmios (un AT, une culture mythique) sont vraiment intéressants, car restent très libres tout en créant forcément une unité thématique pour le recueil final.
En tout cas, si on a une quelconque connaissance des univers abordés. L'AT Grec était le plus facile, car un des plus connus (le plus connu ?) en France. On peut alors jouer avec des sous-entendus et des symboles que tout le monde reconnaîtra, malgré un traitement éventuellement subtil. Et les modifications d'une histoire connue sauteront aux yeux de la majorité des lecteurs, et il sera facile pour les autres de se renseigner pour ce qui leur manque.

Je pense que passer directement de la mythologie la plus "facile" à une des mythologies les plus difficiles était un pari dangereux. Pourquoi les amérindiens sont difficiles ?
Déjà, parce qu'ils sont très peu connus. Pour plusieurs raisons évidentes : ils ne sont pas les ancêtres de notre civilisation, ils sont sur un autre continent, et ils sont presque tous morts. Autres raisons : presque aucun (voire aucun tout court ?) n'avait de culture mythologique écrite, et nous n'avons récupéré que quelques légendes écrites, réinterprétées par les occidentaux qui les ont compilées, ils ont un mode de pensées différentes et une conception des contes différente ; et, fuck'em all, il y a plein de civilisations complètement différentes !
Dire "mythes amérindiens" est encore plus vaste que "mythes asiatiques", et encore, au moins en Asie l'écriture ancienne permet de retracer l'histoire des mythes et leurs interactions.

Donc conscient de mon ignorance, j'ai travaillé à me renseigner, à trouver des trucs que tout le monde ne ferait pas (genre Coyote ou Waka Tanka). Et bien entendu, plus je creusais, plus j'avais conscience de mon ignorance. Pas uniquement des mythes en soit, mais tout simplement de leur interprétation, de la façon que les amérindiens continuent de les vivre, avec des morales drastiquement différentes de nos contes à nous, dans la manière de les raconter (ce n'est pas pour rien qu'ils sont oraux).
En gros, plus j'en apprenais, plus je me rendais compte de l'incompatibilité d'un mythe amérindien et de l'écriture d'une nouvelle à ce propos. Alors il aurait été possible d'adapter quand même, bien sûr, mais avant de briser les règles pour les reconstruire, il faut les comprendre...

Déjà, choisir dans quelle culture prendre son mythe... Ensuite, comprendre la logique de cette culture même... Puis quel mythe... Puis quelle revisitation...
J'avais bien envie d'utiliser l'histoire actuelle des lakota qui réclament leur indépendance, paske ça m'amuse comme histoire (enfin c'est pas drôle, mais j'ai un humour cheulou). Mais voilà, en fait je n'ai aucune idée de comment ces gens vivent au quotidien, ce qu'ils pensent réellement (et la Wikipedia me semble pas assez précise pour y répondre :-P) et leur relation aux mythes.

En plus, internet reste assez radin quand il s'agit de récupérer des infos sur ces fichus amérindiens quand même.

Donc je n'ai pas trouvé d'intérêt à parler d'amérindiens si ce n'était que pour exploiter une esthétique à peine connue. Et j'ai un peu peur que le lectorat de l'antho soit lui-même un peu perdu, si les auteurs ont eux compris des éléments qu'ils veulent revisiter, mais qui ne sont pas connus des lecteurs.


Quant au débat plus général, je rejoins Nathalie : ce n'est pas à l'éditeur de donner des pistes, malgré tout ça. En même temps, Tristeplume se garde bien de préciser la nature ce qu'il appelait des "références généralistes". :-P

Et pour le prochain AT, devrait y avoir plus de participants : la structure des mythes est bien plus classique (lire : plus proche de ceux grecs), avec plein d'éléments connus ou intégrés à la pop-culture. Enfin, plus pour les anglo-saxons que pour les francophones il me semble, mais bon.
Par contre, j'y connais toujours presque rien, aux mythes germaniques. ^^°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mer 1 Oct 2008 - 9:17

Je vais vous livrer une anecdote amusante.

Peut-être savez-vous (ou pas) que ma motivation première pour créer les éditions Argemmios, c'était justement de poursuivre cette série d'anthologies mythologiques que j'avais initiée avec l'Esprit des Bardes aux éditions Nestiveqnen.

L'EdB date de 2003. Argemmios a été créé en 2007. Entre temps, j'avais proposé ma série d'anthos à d'autres maisons d'éditions (je n'étais pas encore pleinement sûre, à cause de mes problèmes de santé et de mes faibles finances, de pouvoir assumer les responsabilités qu'implique une maison d'édition).

Deux éditeurs se sont révélés potentiellement intéressés (même si, au final, ça ne s'est pas fait, pour diverses raisons). L'un de ces éditeurs voulait qu'on commence la série des AT par celui sur les mythes grecs. L'autre éditeur voulait qu'on commence la série des AT par celui sur les mythes des indiens d'Amérique du Nord. Chacun avait d'excellents arguments pour justifier ces choix.

Du coup, quand je me suis lancée avec ma propre structure, j'ai lancé ces deux AT-là en premier. Et ensuite, les germano-scandinaves, parce que c'est une mythologie que je connais bien aussi et qui me botte bien (remarquez, on peut se demander quelle mythologie ne me botte pas :rire: ).

En fait, je crois que j'aurais dû espacer encore plus les AT mythologiques. J'ai voulu en proposer trop d'un coup. Les prochains seront donc davantage espacés (après tout, les auteurs de l'EdB avaient eu 1 an et 3 mois de délai pour écrire leurs textes).

En plus, pour varier un peu les plaisirs, je vais proposer aussi des AT hors collection mythologique, qui pourront inspirer davantages d'auteurs car ils demanderont des connaissances moins pointues.

Voilà, je vais essayer de mettre tout ça par écrit dans les jours qui viennent.

:ecriture:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
TK
nucléon
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 38
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mer 1 Oct 2008 - 9:30

Nedeleg a écrit:

En plus, pour varier un peu les plaisirs, je vais proposer aussi des AT hors collection mythologique, qui pourront inspirer davantage d'auteurs car ils demanderont des connaissances moins pointues.

:ecriture:

*Se frotte les mains*

Là, tu m'intéresses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffe
molécule vitale
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 43
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   Mer 1 Oct 2008 - 9:51

c'est vrai qu'en variant un peu ça sera peut-être abordable par un plus grand nombre... good idea Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la démarche de l'auteur qui veut répondre à un AT
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Problème rétro-eclairage!
» LA MARCHE A SUIVRE POUR POSTER OU RÉPONDRE
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant
» Le japonais, comment ça marche ?
» Le journal de Tite Kubo! (Les interviews de l''auteur)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Argemmios Editions :: Au sein de l'Argemmios :: Vos questions à Argemmios-
Sauter vers: