Argemmios Editions

Le forum des éditions Argemmios
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [avis] Les Héritiers d'Homère

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
cendrefeu
nucléon


Nombre de messages : 11
Age : 33
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 15:15

J'ai fini par mettre la main sur cette antho, que j'ai commencé à lire en partant de la fin (ne me demandez pas pourquoi la fin, je ne sais pas. Je n'arrive pas à lire les anthos dans le bon sens... !)

Du coup je me suis sentie obligée de venir écrire ce post, car je viens de terminer Sémélé, de Philippe Guillaut... et j'avoue que je n'ai absolument rien compris à cette nouvelle. Shocked

Est-ce que ça vient de moi, où est-ce qu'il y en a qui ont eu ce même sentiment d'être passé à côté ?


Dernière édition par cendrefeu le Sam 16 Jan 2010 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliv
atome familier
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 37
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 15:22

Cendrefeu a écrit:
Du coup je me suis sentie obligée de venir écrire ce post, car je viens de terminer Sémélé, de Philippe Guillaud... et j'avoue que je n'ai absolument rien compris à cette nouvelle. Shocked

Est-ce que ça vient de moi, où est-ce qu'il y en a qui ont eu ce même sentiment d'être passé à côté ?

Pour te répondre, je me permets de faire une auto-citation de ma critique en première page de ce topic:

Oliv a écrit:
Il n’y a que deux nouvelles que je n’ai vraiment pas aimées, mais comme elles ont eu la bonne idée d’être placées en toute fin de recueil, ma haute opinion de l’ensemble était déjà faite lorsqu’est venue l’épreuve de leur lecture. De toute façon, mon expérience des anthologies me permet de savoir que l’on ne peut pas échapper à au moins un texte incompréhensible, et un autre au style imbuvable…

Pour le coup, ce n'est vraiment pas une bonne idée de commencer par la fin de cette antho... Mais accroche-toi, car une fois que le plus dur sera passé, le meilleur sera à venir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendrefeu
nucléon


Nombre de messages : 11
Age : 33
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 15:31

Eh bien me voilà donc un peu rassurée !

Je vais poursuivre, en espérant que le reste ne me sera pas aussi obscur que Sémélé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 16:35

C'est une simple transposition du mythe de Sémélé, dans un univers futuriste.

Sémélé était aimée de zeus. Un jour elle lui a demandé de se révéler à elle dans tout l'éclat de sa gloire. Il a essayé de lui faire comprendre que c'était dangereux, elle a insisté, il l'a fait... et elle a péri foudroyée par le rayonnement divin, qu'une simple mortelle ne pouvait voir à l'état pur sans en mourir.

C'est exactement ce qui se passe dans le texte de Philippe Guillaut. Isabelle est une autre Sémélé, elle fantasme sur ces nouveaux dieux que sont les hommes allant dans l'espace pour ramener ces combustibles qui permettent aux "rampants" de vivre. A force de fantasmer, d'exiger de savoir ce qui se cache derrière le casque du scaphandre, elle s'offre à l'un d'eux, et sera "foudroyée" par la vérité nue, car ces humains divinisés ont beaucoup perdu de leur humanité, et sont devenus quasiment fous à force de vivre dans l'espace, loin des simples mortels.

Normalement, en lisant le glossaire à "Sémélé", on comprend le texte Wink

Sinon, un petit plaidoyer pour "lire les anthos dans l'ordre" : les textes ne sont pas rangés au hasard, il y a une sorte de progression et de suite logique, alors forcément, lire dans le désordre, ça n'aide pas à "entrer" dans l'antho

_________________
Because when you can get hurt, you can love. (The vampire diaries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Nicky
molécule vitale
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 36
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 17:34

Si ça peut légitimer Sémélé (même si ce texte n'en a pas besoin en soi Wink ), une amie qui a lu l'antho trouve qu'il s'agit de la meilleure nouvelle.
(Et elle a probablement bon goût, puisqu'elle trouve que ma nouvelle vient en 2e... Bon ok, là elle est juste pas objective)

C'est vrai que moi perso, je ne suis pas rentré dedans du tout. Mais c'est plus une question d'état d'esprit que de qualités littéraires, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macada
cellule vivante
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 53
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 18:12

Nicky a écrit:
Si ça peut légitimer Sémélé (même si ce texte n'en a pas besoin en soi Wink ), une amie qui a lu l'antho trouve qu'il s'agit de la meilleure nouvelle.
(Et elle a probablement bon goût, puisqu'elle trouve que ma nouvelle vient en 2e... Bon ok, là elle est juste pas objective)

C'est vrai que moi perso, je ne suis pas rentré dedans du tout. Mais c'est plus une question d'état d'esprit que de qualités littéraires, je pense.
Tout à fait d'accord. Mon état d'esprit à moi m'a permis d'en déguster la poignante et inéluctable incompréhension entre la femme et le "dieu".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antrelire.over-blog.com/
Isa
être pluricellulaire
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 98
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 18:30

C'est fini, oui ?! pascontent
J'essaie de suivre les consignes de la patronne et de lire dans l'ordre. Alors arrêtez de me donner envie de sauter à cette nouvelle pour me faire mon opinion :plainte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isa.guso.over-blog.com/
cendrefeu
nucléon


Nombre de messages : 11
Age : 33
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 20:55

Merci pour toutes ces précisions !

Allez, je vais commettre une exception à ma manière de procéder et reprendre ma lecture dans l'ordre prévu, avant de me faire taper sur les doigts. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 21:17

Non mais je n'oblige pas, hein Wink

C'est juste que les anthologistes se cassent la tête pour trouver un ordre logique pour leur sommaire, en général. Et je ne parle pas que pour moi. C'est pareil dans les recueils de nouvelles, d'ailleurs. Les textes ne sont jamais jetés là comme ça au hasard. Une antho ou un recueil, ça se conçoit un peu comme un tout, même si ce tout semble morcellé. On place les textes en fonction les uns des autres. On essaie de faire alterner les ambiances, les rythmes, pour éviter la monotonie. Il y a une musique interne à chaque texte, et une musique globale à l'ouvrage.

C'est exactement comme pour un album de chansons. On peut très bien écouter juste une chanson, ou les chansons dans le désordre, mais l'ordre prévu par les musiciens a quand même un sens, et suivre cet ordre peut parfois apporter un petit plus.

Mais je respecte tout à fait la liberté de chacun, et si quelqu'un veut rompre l'ordre, pas de souci. Je voulais juste préciser que ça pouvait cependant le ou la faire passer à côté de quelque chose.

_________________
Because when you can get hurt, you can love. (The vampire diaries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Isa
être pluricellulaire
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 98
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 21:33

lol! lol!
Je plaisantais pour ma part en disant que je suivais les consignes de la patronne. Je fais toujours comme ça pour deux raisons :
1/ Il y a toujours des textes dont le titre m'inspire plus que les autres ou des auteurs que je connais et dont j'ai envie de lire la prose en priorité. Mais si je commence par ces textes, je n'aurais plus envie de reprendre l'antho pour lire des trucs qui m'ont moins inspirée et je passerais sûrement à côté de très bons textes.
2/ Pour les raisons qu'a citées Nedeleg. Au minimum, les anthologistes essaient toujours d'alterner les types de textes (comique, tragique, etc...), les longueurs et les genres. Dans la mesure où ils ont lu les textes et pas moi, je leur fais confiance pour savoir comment l'enchaînement sera le plus agréable. Ensuite certains textes ont un intérêt en tant qu'introduction, conclusion, jonction, etc... De ce que j'ai lu de cette anthologie, c'est particulièrement étudié. Le premier texte par exemple est bien en soit, mais placé au début de l'anthologie, il prend pour moi tout son sens.
Je ne parle même pas des deux textes que je viens de lire, (le Pacte d'Hécate et Aube). Soit c'est moi qui vois des volontés où elles ne sont pas, soit le fait que ces deux textes se suivent est vraiment fait pour apporter un plus au deuxième texte (en tout cas, pour moi, ça a été le cas, mais je développerai ça dans ma critique générale ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isa.guso.over-blog.com/
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 16 Jan 2010 - 21:37

C'est fait exprès, le lien est constitué par les Erynies. Lire Hécate en premier permet d'aborder plus facilement Aube, et comme ça on n'a pas besoin de rompre la musique d'Eliane, ni l'émotion du moment, avec des explications trop didactiques.

_________________
Because when you can get hurt, you can love. (The vampire diaries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Réjane
nucléon
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 37
Date d'inscription : 26/09/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 23 Jan 2010 - 11:58

Nedeleg a écrit:
C'est une simple transposition du mythe de Sémélé, dans un univers futuriste.

Sémélé était aimée de zeus. Un jour elle lui a demandé de se révéler à elle dans tout l'éclat de sa gloire. Il a essayé de lui faire comprendre que c'était dangereux, elle a insisté, il l'a fait... et elle a péri foudroyée par le rayonnement divin, qu'une simple mortelle ne pouvait voir à l'état pur sans en mourir.
Je viens de comprendre pourquoi je n'avais rien compris à la nouvelle (l'information a mis beaucoup de temps à faire titl :transpire: ).

J'avais confondu Sémélé et Séléné. >_<

* se colle des baffes *

Et je n'avais pas vérifié dans le lexique parce que j'étais trop sûre de moi.

* se recolle des baffes *

Évidemment, c'est plus clair quand je n'essaye pas de caser la lune dans l'histoire. T_T Mais quelle *censuré* !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 23 Jan 2010 - 12:09

Tu étais trop dans la lune pour reconnaître la maman du dieu de l'ivresse.

C'est toujours mieux que d'être trop ivre pour reconnaître la maman de la déesse de la lune Wink

Mais il y a un lien : après tout, dans la Bible, Noé a fêté la fin du Déluge en se bourrant la gueule. Ensuite, ivre, il s'est vautré sur sa couche, robe troussée, et quand son malheureux fils Cham est entré dans la tente de son père, le jeune homme a vu... la lune (de son pôpa) ! Après il a été maudit alors que c'était lui qui venait de vivre un traumatisme, mais y a pas de logique dans la Genèse, alors...


_________________
Because when you can get hurt, you can love. (The vampire diaries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Oph
molécule vitale
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 39
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 23 Jan 2010 - 19:58

La malédiction vient du fait qu'il est allé en rigolant voir ses frères pour leur dire en substance : "Mouarf, Papa s'est bourré la tronche et il est en train de ronfler tout nu, vous verriez la scène, ha ha ha !"
Lesdits frangins, qui ont pris la peine d'aller couvrir leur père, ont quant à eux évité le divin courroux.

Donc si, quelque part, il y a logique.

Mais quand Cham ne s'appelle pas Von Schrapwitz, ma référence principale est beaucoup plus contemporaine : Fils de Cham, la chanson de Tété.


Dernière édition par Oph le Sam 23 Jan 2010 - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdoph.blogspot.com
paladin
nucléon
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 23 Jan 2010 - 21:17

Oui mais le problème, est que par la suite on a fait de cham (ce qui n'est pas dans la Bible) l'ancêtre de la race noire et qu'on a ainsi tenté de justifier l'esclavage des noirs par la malédiction :

22. Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères.
23. Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.
24. Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet.
25. Et il dit : Maudit soit Canaan ! qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères !
26. Il dit encore : Béni soit l’Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave !
27. Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave ! »

(Dans les Mille et Une Nuits on trouve une dispute entre une concubine noire et une concubine blanche. La blanche conte l'histoire de la malédiction de Cham et affirme que Cham fut noirci pour avoir ridiculisé son père tandis que Sem fut blanchi pour n'avoir pas fait de même. La concubine noire réplique que la blancheur est associée à la lèpre et à la mort.)

...C'est à cette interprétation funeste que Tété, de père sénégalais et de mère martiniquaise, fait allusion.

Il y a aussi des interprétations diverses sur ce que "découvrir la nudité de son père" peut signifier dans le langage de l'ancien Testament: dans Lévitique 18:9, cela signifierai coucher avec la femme de son père, ou carrément un abus sexuel sur le père...Mais bon, là on s'éloigne de Sémélé!


Dernière édition par paladin le Sam 23 Jan 2010 - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa
être pluricellulaire
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 98
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 23 Jan 2010 - 21:38

On s'éloigne peut-être, mais c'était très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isa.guso.over-blog.com/
Oph
molécule vitale
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 39
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 23 Jan 2010 - 22:07

paladin a écrit:

(Dans les Mille et Une Nuits on trouve une dispute entre une concubine noire et une concubine blanche. La blanche conte l'histoire de la malédiction de Cham et affirme que Cham fut noirci pour avoir ridiculisé son père tandis que Sem fut blanchi pour n'avoir pas fait de même. La concubine noire réplique que la blancheur est associée à la lèpre et à la mort.)

...C'est à cette interprétation funeste que Tété, de père sénégalais et de mère martiniquaise, fait allusion.
J'avais bien compris que la chanson visait à revendiquer son héritage africain, ça, c'était assez simple en termes d'interprétation.
Tout comme, sur le même album, A flanc de certitude sent terriblement le vécu.

Mais effectivement, on est dans la bonne grosse digression qui tache.
Demain, le sens caché des chansons à base de canards et de fusils. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdoph.blogspot.com
Isa
être pluricellulaire
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 98
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Mar 26 Jan 2010 - 23:21

Ayé ! J'ai tout lu !
C'est parti pour ma critique complète, donc.
Tout d'abord, je tiens à signaler que quand je lis une antho, je critique toujours tous les textes. En tant qu'auteur débutante, je guette souvent les critiques des livres dans lesquels je parais et il n'y a rien de plus frustrant que de ne pas avoir une ligne sur son propre texte, je trouve. Même pour dire que c'est nul, mais au moins pour savoir l'émotion qu'on a suscité. Souvent toutes les critiques en reviennent à citer les quelques textes les plus marquants et à englober le reste dans un pot commun allant du « sympa mais pas le meilleur du lot » au « franchement nul » Et comme je suis du genre optimiste, je considère toujours que je dois faire partie du franchement nul.
Tout ce laïus pour essayer de convaincre au passage les autres lecteurs de faire de même quand ils peuvent. Je vous assure, la plupart des auteurs apprécient. Même si un texte n'a pas été votre préféré, c'est sympa de prendre quelques minutes pour dire s'il vous a plu (parce que l'auteur a passé un peu plus de temps que ça à l'écrire).
Evidemment, ça oblige à dire quand on n'aime pas... Raison de plus pour essayer de convaincre quelques personnes de faire comme moi, que je ne sois pas la seule à me faire détester :p

C'est parti !

Le pacte d'Hécate, Sophie Dabat
Un texte tout à fait dans la lignée des tragédies pleines d'intrigues chères à cette époque. Le style est bien maîtrisé pour nous plonger dans cet univers avec ses éternelles amours impossibles.
Le texte revêt d'autant plus d'intérêt ainsi placé dans l'antho car il donne une dimension supplémentaire au texte suivant.

Aube, Eliane Aberdam
Le fameux texte « digne des Razzies » ^^
Je vais commencer par le plus gros défaut de ce texte selon moi et qui explique je pense ce commentaire à la délicatesse toute bifrostienne. Les répétitions. Elles se veulent sans doute pour insister sur le côté mélancolique et triste mais je trouve qu'elles sont trop nombreuses. S'il n'y en avait que dans le discours d'Oreste, elle accentuerait sa folie : un personnage qui tourne en boucle parce qu'il est prisonnier de son passé. Mais la narration en comporte pas mal aussi et pour moi, c'est un artifice inutile. Si je me permets cette critique c'est parce que j'en utilisais moi-même beaucoup avant et qu'ayant appris à les chasser, elles me heurtent un peu quand j'en vois dans un texte. Et surtout, je pense que le texte n'a pas du tout besoin de ça et que l'auteur maîtrise bien assez l'émotion pour ne pas user d'artifice. Certaines images sont magnifiques et très touchantes et se suffisent pour nous faire rentrer dans cette intimité d'une nuit.
Au final, j'ai trouvé le texte très beau, très doux et, étrangement, plein d'espoir. Comme une aube...

Cet éternel orgueil, Nadège Capouillez
Je dois admettre que j'ai dû aller rejeter un coup d'œil sur ces quelques pages pour savoir de quel texte il s'agissait, ce qui trahit le fait que ce texte ne m'a pas beaucoup marquée. Il est bien écrit et pas désagréable à lire (loin s'en faut), mais il m'a manqué quelque chose dedans.
Je crois que cela vient du fait que je n'ai jamais été vraiment surprise par ce qu'il se passait. Le but était certes de donner une explication à (no spoiler), mais disons que j'aurais bien aimé un peu plus. Le titre lui-même semble annoncer un punition contre l'orgueil, c'est le cas, certes, mais par un personnage qui n'est pas moins orgueilleux et n'en fait que la démonstration.
En fait, je crois que ce qui ne m'a pas accrochée dans ce texte vient de la disproportion entre les dieux et les humains. Mettre en scène des dieux entre eux a son charme. Faire battre des dieux par des humains aussi. Mais dans le cas contraire, la disproportion est telle que la lutte ne revêt plus grand intérêt pour moi (j'ai trouvé le même défaut à un autre texte plus loin).
Cela dit, le texte ne manque pas de qualités et il est tout à fait dans la tradition homérique (l'orgueil puni par les dieux, etc...) sans compter qu'il fait preuve d'une bonne connaissance de l'époque. Ce n'est juste pas mon genre.

Prisonnier de son image, TK Ladlani
Une très bonne adaptation du mythe de Narcisse, à laquelle je ne ferais qu'un petit reproche (mais toujours pour une question de goût personnel). J'aurais préféré une fin moins « magique. » Ce n'est pas trop la ligne d'Argemmios alors c'est plutôt moi qui suis à côté de la plaque. Mais le texte est si bien maîtrisé, les sentiments des personnages si bien rendus, que j'aurais préféré une vraie « critique sociale » avec la réaction du mec face à ce qui lui arrive que l'intervention de la magie. Néanmoins le texte reste excellent ainsi.

Mayday, Jeanne-A Debats
Un texte court, dérangeant, qui a induit chez moi le sentiment que, je pense, il était censé induire.
Je n'en dis pas trop pour ne pas spoiler (sur un texte si court, c'est dur), mais les mots sonnent juste, le rythme est très bon et le « jeu de mots » est très bien trouvé.
Chapeau, donc.

L'esprit de l'Hellespont, Olivier Boile
Encore un bémol sur ce texte (je suis une chipoteuse maladive). Je l'ai trouvé trop court. Le début, l'allusion aux fiançailles refusées (avec le symbole de la bague), les rêves, etc... m'a fait espérer un approfondissement plus important de la relation entre le Grand Roi et Hellespont. Je suis restée un peu frustrée que cette relation ne soit pas plus développée. Du coup, le texte m'a ait l'effet d'un apéritif auquel il manquait quelque chose et qui se terminait trop vite.
Cela dit, je me suis surprise pendant les quelques jours qui ont suivi à avoir l'image finale en tête, comme une grande fresque historique cinématographique avec une chute silencieuse et impressionnante.
Je ne sais pas du tout comment l'auteur a réussi à faire naître toutes ces images, ces couleurs dans mon imagination (il ne m'a pas semblé que ça débordait de descriptions) mais le texte m'a bien trotté en tête, en tout cas.
Et la dimension historique lui rajoute un intérêt supplémentaire. Un bon texte donc, malgré ce « défaut. »

Nyctalê de Samothrace, Fabrice Chotin
J'ai beaucoup aimé ce texte.

Le chêne et le Tilleul, Charlotte Bousquet
Un petit texte romantique bien dans la lignée des légendes, également. Pas mon préféré, mais un beau texte tout de même.

L'Hospitalier, Yan Marchand
J'ai eu le même problème avec ce texte qu'avec celui de Nadège Capouillez. C'est bien écrit, chaque épreuve est bien pensée, mais j'ai plus de mal à rentrer dans l'histoire quand tout est écrit d'avance. D'autant qu'on annonce la couleur dès le passage d'Athéna (je crois que c'est cette phrase en fait qui a gâché mon plaisir).
Mais bon, c'est toujours une question de goût. Je pense que mon mari qui a beaucoup aimé la novella du même auteur et qui aime les films d'horreur désespérés où on sait que personne ne s'en sortira à la fin, aimerait beaucoup ce texte ^^

La descente aux Enfers d'Orphée et Eurydice, Anthony Boulanger
Encore un fois, je vais faire ma chipoteuse avec mon petit bémol. J'ai regretté qu'Eurydice soit une dryade dans ce texte. Tout le reste est une transposition très bien faite du mythe, avec une problématique bien réelle (la difficile compatibilité entre l'amour et l'épanouissement personnel). J'ai attendu tout au long du texte de savoir quelle serait la raison pour laquelle Orphée ne devrait pas se retourner et la conclusion ne m'a pas déçue.
Un autre petit souci : la toute dernière phrase. Je pense que le texte se suffisait à lui-même sans que l'auteur ait besoin de prendre la main du lecteur pour lui expliquer son message Wink
Mais ça reste un excellent texte.

Pierce's track : the Maid & the highway, Nicholas Eustache
Un autre texte auquel je n'ai pas vraiment réussi à accrocher. Il n'est pas mal écrit mais je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire. Peut-être un peu trop bad boy pour moi...

Alors ? Elle était convaincante ma critique bisounours qui n'a pas aimé ?
Bon, en fait, je suis deg parce que ce texte est excellent. J'ai accroché au héros dès les premières lignes. Le style est fluide, excellent. Et toute la quête est très bien adaptée. Je salue au passage le travail de l'anthologiste qui a placé ces deux textes à la suite et permis une belle continuité sur le mythe d'Orphée. J'ai trouvé que l'explication du fameux demi-tour d'Orphée était encore meilleure que dans le texte précédent. Vraiment poignante.
Un de mes textes préférés. Dommage que l'auteur soit si flemmard...
Je ne vois plus qu'une solution maintenant : immoler la console de jeu du fautif, l'enfermer dans une cave avec un clavier et ne plus le laisser sortir jusqu'à ce qu'il nous ait pondu un ou deux best-sellers.

Les sept derniers païens, Romain Lucazaeau
Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal avec ce texte. Pour être plus précise, avec le style de ce texte. Je ne sais pas expliquer pourquoi. Question de musicalité des phrases peut-être ? Des passages entre passé composé et présent qui ne me paraissait pas toujours très fluide, des retours à un langage très familier qui ne collaient pas à d'autres paragraphes du texte.
J'ai dû relire parfois certaines phrases dont la construction ne me paraissait pas très fluide.
C'est dommage, l'histoire est sympa (sans être d'une originalité absolue), elle se place bien dans la fin de l'anthologie. Et certains passages sont d'une simplicité qui rend le héros attachant (des phrases toutes simples comme son « Je suis perdu » final qui résume tout). Le combat avec le centaure est très bien rendu au début (la majesté de l'adversaire, sa puissance) mais sur la fin, il y a à nouveau cette cassure. Comme si l'auteur avait voulu faire un langage très parlé pour rendre son mercenaire crédible mais qu'il n'avait pas réussi à se défaire de son envie de faire des belles phrases. Le tout donne un résultat assez inconstant.
Il faut admettre que son emplacement ne l'a guère aidé dans mon cas parce que les deux textes l'entourant plaçaient la barre très haut.

Sémélé, Philippe Guillaut
Je suis surprise que ce texte n'ait pas suscité plus de commentaires. Il est affreux... affreusement magnifique. Poignant, douloureux. Sans doute le texte qui m'a le plus remuée de l'antho. Je comprends qu'il ait pu surprendre car la relation avec le mythe de Sémélé est purement métaphorique. Certains anthologistes l'auraient écarté de base, le considérant comme hors-sujet. Je suis contente qu'il n'en ait rien été parce que pour moi, ce texte est un petit bijou de poésie cruelle.

Firestarter, Céline Brenne
Après le choc du texte précédent, je n'ai pas pu apprécier ce texte à sa juste valeur. Cependant il reste très bien écrit et conclut bien l'anthologie
Spoiler:
 

Conclusion :
Une anthologie qui réussit à offrir un grand choix de textes tous très différents. Si tous ne m'ont pas autant plu, chacun méritait sa place et je ne doute pas qu'il y en ait eu pour tous les goûts.
Je salue particulièrement l'ordre qui a été choisi et a permis aux textes de se répondre ou de se compléter. J'ai également apprécié le début et la façon dont on nous immergeait dans cette magie. Puis la fin qui, après nous avoir fait connaître la mort des dieux nous délivre le message suivant : rien ne meurt jamais vraiment et l'âme des dieux païens continuera toujours de faire battre le cœur de la terre et de ceux qui savent se mettre en harmonie avec elle.
Je remercie Argemmios pour cette plongée dans les mythes et ce moment de lecture et attends avec hâte leur prochaine anthologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isa.guso.over-blog.com/
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Mer 27 Jan 2010 - 7:54

Merci pour ces retours si détaillés et réellement constructifs

Je me dois quand même de préciser que dans le mythe grec, Eurydice est bel et bien une dryade. Une nymphe des arbres. Ce qu'on oublie trop souvent. Et je trouvais très bien qu'Anthony n'ait pas omis ce point Wink

_________________
Because when you can get hurt, you can love. (The vampire diaries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Isa
être pluricellulaire
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 98
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Mer 27 Jan 2010 - 8:10

Ce fut un plaisir Wink

Nedeleg a écrit:
Je me dois quand même de préciser que dans le mythe grec, Eurydice est bel et bien une dryade. Une nymphe des arbres. Ce qu'on oublie trop souvent. Et je trouvais très bien qu'Anthony n'ait pas omis ce point Wink

C'est normal. Tu aimes beaucoup la mythologie (ce qui se voit à la ligne d'Argemmios). Ce que je préfère pour ma part, ce sont les textes proches de la réalité avec un soupçon de magie. C'est ce qui fait que Pierce's Track m'a autant plu, parce qu'il a su donner un ancrage réel à de nombreux mythes.
Cela dit, j'ai aimé les descriptions de la dryade (l'écorce qui devient blanche, etc...), c'est juste que dans un texte qui reflète si bien un problème contemporain, j'aurais préféré rester dans le domaine du réel. Mais c'est vraiment une question de goût personnel (comme pour le mythe de Narcisse, d'ailleurs). Et les textes purement magiques ou mythologiques restent très beaux.

Sinon, dans ma conclusion, j'ai oublié de parler du glossaire très utile à la fin. En plus de son intérêt culturel pour quelqu'un dont la mémoire défaille (comme moi), il permet de comprendre les allusions de toutes les nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isa.guso.over-blog.com/
paladin
nucléon
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 60
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Mer 27 Jan 2010 - 17:58

J'ai pas encore lu Les Héritiers d'Homère shame on me! Embarassed
Je vais essayer de l'acquérir le mois prochain, ça m'intéresse bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khellendros
noyau atomique
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 33
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Jeu 28 Jan 2010 - 12:30

Merci Isa pour ton commentaire !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa
être pluricellulaire
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 98
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Jeu 28 Jan 2010 - 12:45

Khellendros a écrit:
Merci Isa pour ton commentaire !!

De rien ^^

Euh... C'est indiscret de te demander sous quel nom tu publies ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isa.guso.over-blog.com/
Nedeleg
Admin
avatar

Nombre de messages : 2242
Age : 52
Localisation : Saussay la Campagne
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Jeu 28 Jan 2010 - 12:52

Khellendros = Anthony Boulanger

_________________
Because when you can get hurt, you can love. (The vampire diaries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.argemmios.com
Oliv
atome familier
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 37
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   Sam 30 Jan 2010 - 14:40

Isa a écrit:
Tout d'abord, je tiens à signaler que quand je lis une antho, je critique toujours tous les textes. En tant qu'auteur débutante, je guette souvent les critiques des livres dans lesquels je parais et il n'y a rien de plus frustrant que de ne pas avoir une ligne sur son propre texte, je trouve.
Une seule chose à dire: merci. Grâce à toi, j'ai enfin la confirmation qu'une de mes nouvelles se trouvait effectivement dans cette antho. Et même si ce n'était pas ta préférée, je suis ravi de savoir que des images ont continué à te trotter dans la tête longtemps après ta lecture. A la limite, plutôt que de procurer une jouissance immédiate, j'aime autant que mes écrits marquent sur le long terme, au moins un peu.

Pour ton interrogation concernant les descriptions, je crois que la réponse est simple: quelques mots judicieusement choisis sont, à mon sens, plus efficace pour stimuler l'imagination que les tartines descriptives à base d'innombrables adjectifs, adverbes et "mots qui font jolis" que certains auteurs nous servent jusqu'à plus soif... Enfin, c'est ainsi que je le vois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [avis] Les Héritiers d'Homère   

Revenir en haut Aller en bas
 
[avis] Les Héritiers d'Homère
Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fitzgerald, Marie] Les héritiers passent à table
» [Honaker, Michel] Terre noire - Tome 3: Les héritiers du secret
» Avis à celles qui ont la cuttlebug!!! MAJ page 4 le 12-03
» Avis de marché - Paris - église Ste Marguerite - Lot 1 peinture murale
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Argemmios Editions :: Quand l'Argemmios rayonne :: Auteurs et titres Argemmios-
Sauter vers: